pour les 18 à 30 ans

Nos implications sociales

La nuit des sans-abri

Crédit: Lucien Lisabelle

Crédit photo: Lucien Lisabelle

21 octobre 2016, Gare de Saint-Jérôme

Le 21 octobre dernier, nous avons participé à « La Nuit des Sans-abri », événement annuel destiné à sensibiliser la population face au problème de l’itinérance. Cette année une vigile a été organisée et les activités se sont déroulées à la Place de la Gare de Saint-Jérôme et au Café de Rue S.O.S. Plus de 300 personnes y ont participé.

Membres du comité organisateur:

  • - Geneviève Ethier de Fleur de Macadam
  • - Jean Létourneau de l’Écluse des Laurentidesr
  • - Nathalie Demers de la Maison de Sophia
  • - Claire Léveillé du Café de rue SOS et de la MDJRDN
  • - Robert Hétu et Sophie Collette en support

Les collaborateurs et collaboratrices :

  • - Robert Hétu, du CLSC de Saint-Jérôme
  • - Sophie Collerette, de la Ville de Saint-Jérôme
  • - Le Book Humanitaire
  • - La Maison des Jeunes RDN
  • - Les bénévoles/ étudiantes de l’Académie Lafontaine
  • - Le Soupe café rencontre de la Cathédrale
  • - Grands-parents Tendresse
  • - Esther Hétu, bénévole/étudiante
  • - Cogeco TV Laurentides

Prix François-Chaput de l'entraide 2015

Prix François-Chaput de l'entraide 2015

Financés par Centraide Laurentides dans le cadre de l’action bénévole, nous contribuons grandement à améliorer la qualité de vie des jeunes et du milieu. Notons comme exemple l’implication des jeunes lors de la Grande Guignolée de Moisson Laurentides, la Nuit des Sans Abri, la journée de la Femme et à la Marche mondiale des Femmes, à la semaine en Santé mentale et autres. Quelques exemples de l’implication des jeunes dans le milieu.

Nous aimons amener la clientèle à s’impliquer socialement. Leur implication les amène à briser leur isolement et apporte une ouverture sur le monde.

Un merci particulier aux jeunes qui nous ont aidé lors du déménagement du Café de rue SOS d’un coin de rue à l’autre. Votre apport a été grandement apprécié. L'an dernier, nous avons gagné le prix de François Chaput de l’entraide de Centraide Laurentides.

Merci à nos

collaborateurs

« Les démunis se sentent finis sans le Café de rue

Merci à nos bailleurs

de fonds