pour les 18 à 30 ans

Nos services

Café de rue SOS

Nos services


Relation d'aide

L’équipe d’intervenants accomplit auprès des jeunes, sur la base de leur consentement, de la relation d’aide en vue de la résolution de problèmes. Afin de les guider dans leurs choix, nombre d’activités libres ou programmées leur sont proposées par un responsable auquel s’associent des bénévoles, professionnels et artisans. Cette réintégration se fait également en amenant les jeunes à participer aux activités de développement d’habiletés organisées sur une base régulière ou à s’impliquer dans divers projets à plus long terme. Ces interventions stimulent la croissance personnelle des jeunes et leur permettent de découvrir leurs talents et leurs habiletés.

De ce fait, l’éducation globale est préconisée afin de favoriser le développement et la croissance des jeunes. Notre objectif est de leur permettre de goûter à la réussite dans la résolution de leurs problèmes, qu’ils deviennent maîtres de leur vie, responsables des conséquences qui découlent de leurs décisions. Bref, qu’ils trouvent le respect et l’estime d’eux-mêmes.

Par le biais de la relation d’aide se réalisent donc des activités d’éducation alternative dans la ligne de la prévention pour contrer : les grossesses non désirées, les problèmes affectifs, le suicide, les MTS, VIH/SIDA/hépatites, la toxicomanie, le tabagisme, le stress, la violence, la double problématique santé mentale-toxicomanie, etc.

Nous avons réalisé un protocole d’entente d’autorisation, afin de développer davantage l’approche intégrée. À ce jour, aucun jeune n’a été réfractaire à signer afin d’améliorer son plan d’intervention.

Service de dépannage

Afin de remédier au plus urgent, le Café de rue SOS met à la disposition des jeunes en difficulté nourriture de base, vêtements et premiers soins. La distribution de nourriture aux jeunes implique l’utilisation de moyens éducatifs adaptés dont l’objectif est de briser le cercle de la dépendance envers l’organisme distributeur de nourriture. Il s’agit d’un levier important pour conduire à la sécurité alimentaire sans laquelle ils ne pourront vivre en société de façon autonome.

Des paniers de nourriture sont distribués aux deux semaines à une sélection de jeunes dans le besoin selon des critères établis par un intervenant qui effectue également un suivi des bénéficiaires dans leur milieu.

Désireux de briser l’isolement des jeunes en rupture ou exclus, le Café de rue a organisé un souper et une soirée de Noël. Tous se sont montrés heureux de cette initiative ! Nous avons été invités par les propriétaires du restaurant la Caravelle avec un repas traditionnel. Plus de 100 jeunes y ont participé à ces différents soupers.

Les vêtements recyclés disponibles dans les locaux du Café de rue offrent des vêtements d’hiver et d’été, des sacs à dos, des bottes et souliers, des sous-vêtements, des draps, des jouets, du maquillage, du parfum et bien d’autres articles. Certains marchands ou autres partenaires nous donnent des surplus de vêtements neufs et d’autres personnes de la population nous offrent des articles usagés mais en excellente condition.

«J’ai passé ma grossesse dans la rue, une chance que le Café SOS était là pour m’aider, je leur suis très reconnaissante»

Service de santé

Travaillant auprès des jeunes de la rue nous avons pu observer que le mode de vie de la rue implique une exposition très élevée à différentes maladies. De plus, pour diverses raisons, les jeunes consultent rarement les institutions traditionnelles, ce qui aggrave souvent leur état de santé.

Cette préoccupation a encouragé le Café de rue SOS à développer divers moyens pour améliorer la condition physique et mentale de sa clientèle. Reconnaissant l’importance de la santé chez ces jeunes, une infirmière du CISSSL de Saint-Jérôme est disponible. Dès lors, les intervenants ont aussi constaté un important pourcentage de jeunes atteints de la double problématique santé mentale-toxicomanie.

Cette année encore, nous référons à la clinique de dépistage, de vaccination dans le but de prévenir. C’est une moyenne de 100 condoms par mois qui ont été distribués au cours de la dernière année. Nos trousses de premiers soins sont toujours à jour et une équipe d’intervenants formée en premiers soins est disponible pour les blessures physiques tout en soignant les blessures de l’âme.

Nous accueillons des stagiaires en Sciences Infirmières de l’UQO (l’Université du Québec en Outaouais.

Service d'accompagnement

Cette année nous avons mis l’emphase sur l’accompagnement avec les jeunes. Ce dernier offre une continuité essentielle aux services offerts. Lorsque nous référons le jeune vers des services appropriés sans accompagnement, nous risquons de mettre en péril notre référence. Nous sommes en mesure de le supporter dans sa gestion de stress, d’anxiété et d’insécurité. Sans compter, le problème d’accès à la mobilité.

Divers ateliers sont offerts à la clientèle tels que :

  • Ateliers sur la recherche de logement 
  • Ateliers sur la gestion des émotions 
  • Ateliers sur la thérapie des schémas
  • Ateliers sur l’anxiété

Café de rue SOS

Plusieurs jeunes en difficulté, s’ils refusent toute étiquette, n’en sont pas moins démolis. La faim, l’isolement, la maladie, la difficulté à se loger et la perte d’intérêt à se chercher un emploi ont pris le dessus.

  • Si vous passez au 298 Labelle, les jeunes vous dirons que le café de rue SOS …

    « C’est un endroit tranquille où on peut lâcher son stress et se reposer, une place pour jaser et se confier en toute confiance sans être jugé. »

  • Si vous passez au 298 Labelle, les jeunes vous dirons que le café de rue SOS …

    « On y retrouve également de l’écoute, du repos, de la bouffe. On ne se sent pas jugés, il y de la tolérance, du respect qu’on ne retrouve pas ailleurs. »

  • Si vous passez au 298 Labelle, les jeunes vous dirons que le café de rue SOS …

    « Les démunis se sentent finis sans le Café de rue»

  • Si vous passez au 298 Labelle, les jeunes vous dirons que le café de rue SOS …

    « J’ai passé ma grossesse dans la rue, une chance que le Café SOS était là pour m’aider, je leur suis très reconnaissante »,

  • Si vous passez au 298 Labelle, les jeunes vous dirons que le café de rue SOS …

    « Je n'ai jamais reçu de cadeaux à Noël, àa part au Café de rue SOS »

  • Si vous passez au 298 Labelle, les jeunes vous dirons que le café de rue SOS …

    «J’ai vécu dans 13 familles d’accueil différentes dans ma vie, les gens du Café SOS sont ma vrai famille»